Questions Évangile du dimanche 8 septembre 2019

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 14, 25-33)

En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple.  Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple. Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui : ‘Voilà un homme qui a commencé à bâtir et n’a pas été capable d’achever !’Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ? S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander les conditions de paix. Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

 

  1. « En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus. »

Jésus s’adresse souvent au cercle restreint de ses disciples. Est-ce le cas ici ?

A qui s’adresse-t-il ? Pourquoi à votre avis ?

 

  1. « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, … »

Ces phrases paraissent rudes : préférer Jésus à sa famille, porter sa croix. Comment les recevez-vous ?

Jésus nous demande-t-il d’endurcir notre cœur ? Quelle attitude attend-il de nous ?

 

  1. « Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense ? »

Que veut nous dire Jésus par ces deux paraboles ? Que nous conseille-t-il de faire avant d’agir ?

Est-ce valable aussi pour notre vie et nos engagements de chrétiens ?

Pouvons-nous facilement « comprendre les volontés du Seigneur » ? A cette question que pose l’auteur du livre de la Sagesse (Sagesse 9, 13 – 18 ; Première Lecture), que répond-il ?

Demandez-vous souvent à l’Esprit Saint de vous éclairer ?

 

  1. « Celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

Dans cet Évangile, Jésus nous invite à beaucoup de renoncements. Vous parait-il possible de suivre ce commandement, qui vient en conclusion du texte ? Comment le mettre concrètement en pratique ?

En ces jours de rentrée, pouvez-vous trouver dans cet enseignement des règles de vie au quotidien pour l’année qui commence ? Lesquelles ?

 

Vous voulez faire partie d’un Groupe Évangile ? Bienvenue ! Marie-Christine Pâris va vous orienter dans votre choix. Plusieurs groupes se réunissent chaque semaine, les uns en soirée, d’autres en fin d’après-midi : mch.paris@free.fr; 06 03 91 47 42