Questions Évangile du dimanche 10 novembre 2019

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc (20, 27-38)

En ce temps-là, quelques sadducéens – ceux qui soutiennent qu’il n’y a pas de résurrection –s’approchèrent de Jésus et l’interrogèrent : « Maître, Moïse nous a prescrit : Si un homme a un frère qui meurt en laissant une épouse mais pas d’enfant, il doit épouser la veuve pour susciter une descendance à son frère.  Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ; de même le deuxième, puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d’enfants. Finalement la femme mourut aussi. Eh bien, à la résurrection, cette femme-là, duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour épouse ? » Jésus leur répondit : « Les enfants de ce monde prennent femme et mari. Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni femme ni mari, car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection. Que les morts ressuscitent, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur le Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob. Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Tous, en effet, vivent pour lui. »

 

 

  1. « Les sadducéens soutiennent qu’il n’y a pas de résurrection»

Qui sont les sadducéens ? (Cf. note explicative de la TOB à propos de Luc 20, 27 et ses références, notamment Dn 12, 2 – 3 et Ac 23, 8).

Pourquoi s’appuient-ils sur Moïse (Dt 25, 5 – 6) dans leur polémique avec Jésus ? En font-ils une citation exacte ? Que demandait exactement Moïse ?

Quel est le but des sadducéens quand ils interrogent Jésus ?

 

  1. « Ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection »

Pourquoi Jésus en appelle-t-il lui aussi à Moïse (Ex 3, 6.15 – 16) ?

Jésus porte-t-il un regard critique sur le mariage (Cf. Mt 19, 3 – 9 et 22, 30) ?

Que veut dire « être semblable aux anges » ? (Cf. Mt 18, 10) Est-ce une promesse pour l’avenir ou l’affirmation d’une réalité actuelle ?

 

  1. « Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. »

Une semaine après la Toussaint et la commémoration des défunts, comment recevez-vous cette parole ?

Est-ce pour vous une espérance ? une invitation à vivre dès aujourd’hui avec un regard nouveau ?

(Cf. 2 Th 2, 16 – 3,5 ; Deuxième Lecture)

 

 

 

Vous voulez faire partie d’un Groupe Evangile ? Bienvenue ! Marie-Christine Pâris va vous orienter dans votre choix. Plusieurs groupes se réunissent chaque semaine, les uns en soirée, d’autres en fin d’après-midi : mch.paris@free.fr; 06 03 91 47 42