Questions Evangile dimanche 27 février 2022

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 6, 39-45)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples en parabole : « Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ?
Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ? Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître.

Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ? Comment peux-tu dire à ton frère : ‘Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil’, alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ; jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit. Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces. 

L’homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur. »

1. « Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître ».

Notre baptême nous a fait entrer dans la lumière ; est-ce une fois pour toutes ? Risquons-nous encore d’être aveuglés ? Par quoi ou par qui?

Comment peut-on « bien se former » à être disciple du Christ ?

Si nous sommes responsables du catéchisme ou du catéchuménat, comment vivons-nous cette responsabilité ?

Cette question concerne-t-elle aussi chaque chrétien ? La participation aux groupes Evangile  contribue-telle à  cette formation?

2.  « Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère ».

Vous sentez-vous concerné par cette apostrophe de Jésus ?

Pensez-vous qu’il est facile de se comporter en hypocrite ? En menteur ? En tricheur ?

A quelle condition notre témoignage peut-il être reçu par ceux qui nous entourent (Cf. Si 27, 4 – 7 ; Première Lecture) ?

3. « Car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur. »

Les textes des dimanches deux précédents indiquaient comment vivre selon l’Evangile. Qu’apporte de nouveau celui-ci ?

Comment faire de notre cœur « un trésor », celui d’un disciple du Christ ?

Vous voulez faire partie d’un Groupe Evangile ? Bienvenue ! Marie-Christine Pâris va vous orienter dans votre choix. Plusieurs groupes se réunissent chaque semaine, les uns en soirée, d’autres en fin d’après-midi : mch.paris@free.fr; 06 03 91 47 42