Questions Evangile – dimanche 18 novembre 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 13, 24 – 32)

En ce temps-là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « En ces jours-là, après une grande détresse, le soleil s’obscurcira et la lune ne donnera plus sa clarté ; les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venir dans les nuées avec grande puissance et avec gloire. Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, depuis l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel.

Laissez-vous instruire par la comparaison du figuier : dès que ses branches deviennent tendres
et que sortent les feuilles, vous savez que l’été est proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l’homme est proche, à votre porte. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas avant que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. Quant à ce jour et à cette heure-là, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père. »

***

1. « En ces jours-là, après une grande détresse, le soleil s’obscurcira. »

Cette affirmation, reprise de l’Ancien Testament (Is 13, 10 ; Dn 7, 13) semble annoncer la destruction de la création du Monde relatée dans la Genèse. Qu’en pensez-vous ? Est-elle pour vous un signe d’effroi ? d’espérance ?

Que représentent les nuées dans l’Ancien Testament (Ex 34, 5 ; Lv 16, 2 ; Nb 11, 25) ?

Si le soleil que nous connaissons s’éteint, Jésus nous en promet-il un nouveau ?

Autour de quel soleil gravitez-vous ?

2. « Le Fils de l’homme est proche, à votre porte. » 

Comment comprenez-vous la comparaison du figuier ? N’est-ce qu’une banale constatation sur le passage des saisons ?

Quel est l’enseignement du Christ à ce propos ?

Ressentez-vous la proximité annoncée par Jésus ?

Une porte peut laisser entrer le visiteur ou lui interdire l’accès à la maison. Comment est votre porte ? ouverte ou fermée ?

3. « Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas »

Le Christ affirme que ses paroles sont plus importantes que le ciel et la terre. En quoi sont-elles éternelles ?

Jésus affirme que nul ne connaît l’heure de sa venue, même pas lui, seulement le Père. Est-ce étonnant ? Qu’est-ce que cela nous révèle de la Trinité ?

Quelle leçon pouvons-nous en tirer pour notre relation à Dieu ?

***

Vous voulez faire partie d’un Groupe Evangile ? Bienvenue ! Marie-Christine Pâris va vous orienter dans votre choix. Plusieurs groupes se réunissent chaque semaine, les uns en soirée, d’autres en fin d’après-midi : mch.paris@free.fr; 06 03 91 47 42