Questions Evangile – dimanche 23 septembre 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 9, 30-37)

En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples en leur disant : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. » Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger. Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.

S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit : « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

***

1. « Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger. »

Encore une fois, Jésus marche avec ses disciples à travers le pays. Est-ce pour lui une façon privilégiée de donner son enseignement ? Pourquoi ?

Dans l’Evangile de dimanche dernier (Mc 8, 27 – 35), Pierre faisait de vifs reproches à Jésus. Les disciples comprennent-ils mieux maintenant ?

Est-ce plus facile pour nous aujourd’hui ? Partagez-vous leur incompréhension ?

Ont-ils raison de ne pas poser de questions ?

2. « Ils se taisaient, car ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand » 

Pendant que Jésus annonce pour la deuxième fois sa passion, de quoi parlent les disciples ?

Vous arrive-t-il de « vouloir être le plus grand » ? ou de jalouser ceux qui semblent l’être ?

Comment Jésus réagit-il ?

3. « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. »

Maintenant, Jésus s’assoit. En quoi son enseignement a-t-il changé ?

Quel était le statut de l’enfant dans la société de l’époque ? Quels gestes Jésus fait-il envers lui ? Que veut-il faire comprendre à ses disciples ? Et à nous ?

Le verbe « accueille » revient quatre fois en deux phrases. En quoi est-il important ? De quelle(s) relation(s) est-t-il le signe ?

***

Vous voulez faire partie d’un Groupe Evangile ? Bienvenue ! Marie-Christine Pâris va vous orienter dans votre choix. Plusieurs groupes se réunissent chaque semaine, les uns en soirée, d’autres en fin d’après-midi : mch.paris@free.fr; 06 03 91 47 42