Questions Évangile du dimanche 14 avril 2019

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 19, 28 – 40)

En ce temps-là, Jésus partit en avant pour monter à Jérusalem. Lorsqu’il approcha de Bethphagé et de Béthanie, près de l’endroit appelé mont des Oliviers, il envoya deux de ses disciples, en disant : « Allez à ce village d’en face. À l’entrée, vous trouverez un petit âne attaché, sur lequel personne ne s’est encore assis. Détachez-le et amenez-le. Si l’on vous demande : ‘Pourquoi le détachez-vous ?’vous répondrez : ‘Parce que le Seigneur en a besoin.’ » Les envoyés partirent et trouvèrent tout comme Jésus leur avait dit. Alors qu’ils détachaient le petit âne, ses maîtres leur demandèrent : « Pourquoi détachez-vous l’âne ? » Ils répondirent : « Parce que le Seigneur en a besoin. » Ils amenèrent l’âne auprès de Jésus, jetèrent leurs manteaux dessus, et y firent monter Jésus. À mesure que Jésus avançait, les gens étendaient leurs manteaux sur le chemin. Alors que déjà Jésus approchait de la descente du mont des Oliviers, toute la foule des disciples, remplie de joie, se mit à louer Dieu à pleine voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus, et ils disaient : « Béni soit celui qui vient, le Roi, au nom du Seigneur. Paix dans le ciel et gloire au plus haut des cieux ! » Quelques pharisiens, qui se trouvaient dans la foule, dirent à Jésus : « Maître, réprimande tes disciples ! » Mais il prit la parole en disant : « Je vous le dis : si eux se taisent, les pierres crieront. »

 

  1. « Jésus partit en avant pour monter à Jérusalem »

On voit souvent Jésus marcher dans l’Evangile. Sa marche est-elle particulière aujourd’hui ?

Dans l’Evangile de Luc, l’épisode des Rameaux précède-t-il immédiatement la Passion (Luc, chapitres 19 à 23) ? La liturgie de ce dimanche nous présente à la fois la gloire et la souffrance du Christ ; comment recevez-vous la proximité des deux faces du mystère en une seule célébration ?

 

  1. « Parce que le Seigneur en a besoin. »

La demande du Christ vous paraît-elle étonnante ? Et la réponse de ses disciples ?

De quoi le Seigneur a-t-il besoin aujourd’hui ? Que veut-il que vous fassiez pour lui ?

 

  1. « À mesure que Jésus avançait, les gens étendaient leurs manteaux sur le chemin ».
    La description de la procession rappelle celle du sacre du roi Salomon (1R 1, 33.38.40) ; les mots de louange de la foule reprennent ceux des anges au moment de la naissance de Jésus (Luc 2, 14) ; quelle est l’intention de l’Evangéliste avec ces deux citations ?

Partagez-vous la joie de la foule ? De quels « manteaux » allez-vous vous dépouiller pour préparer le chemin de Jésus ?

 

  1. « Maître, réprimande tes disciples ! »

Que signifie la remarque des Pharisiens ? Comment comprenez-vous la réponse que leur fait Jésus ? Trouve-t-elle un écho en vous aujourd’hui ?

 

Retraite spirituelle du Triduum pascal du jeudi Saint 18 avril au samedi Saint 20 avril, entre l’office des ténèbres et celui du milieu du jour : de 9 h 45 à 11 h 45, proclamation de l’évangile suivie d’un temps de partage, d’une mise en commun, d’un bref temps d’enseignement et enfin de trente minutes de prière en silence. Pour entrer dans la tonalité spirituelle de chaque jour saint et en approfondir la signification.

Vous voulez faire partie d’un Groupe Evangile ? Bienvenue ! Marie-Christine Pâris va vous orienter dans votre choix. Plusieurs groupes se réunissent chaque semaine, les uns en soirée, d’autres en fin d’après-midi : mch.paris@free.fr; 06 03 91 47 42