Édito du 27 mai 2018

Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit

C’est déjà devenu un réflexe. Dès qu’on entend « au nom du Père… » nous portons la main droite sur notre front pour tracer le signe de la croix. Mais, pour quoi associer la Trinité à la croix de Jésus ? Ne serait-il plus convenable de faire un autre geste qui parlerait du Père, du Fils et de l’Esprit Saint ? Le fait est que la croix du Christ est le signe suprême qui nous permet de connaître en vérité le mystère de la vie trinitaire.

Dans son mystère pascal, Jésus, qui s’est uni à nous jusqu’à se sentir abandonné par Dieu (Mt 27,46), qui est mort sur la croix, a été ressuscité par le Père dans la force de l’Esprit. Ce mystère dit l’unité de l’amour divin. Il est l’expression suprême de l’être « un » des trois personnes qui existent seulement dans l’unité de leur don mutuel.
Ce dimanche nous entendons Jésus dire à ses disciples « Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 19 20). Jésus-Christ nous associe à sa mort et à sa résurrection par la foi et le baptême. Il nous introduit ainsi au mystère d’amour du Dieu un et unique, Père, Fils et Saint Esprit, dans lequel nous avons désormais notre place comme fils dans le Fils.

Aujourd’hui, au moment de faire le signe de la croix, dis-toi que tu es fils de la Trinité, que tu as été créé pour l’amour infini de Dieu. Qu’il fasse de nous ses témoins par notre charité et notre communion qui ne doit jamais avoir de barrières.

Bonne fête de la Sainte Trinité !

+ Père Francisco Dolz