Édito du 17 février 2019

Souffrir à cause du Fils de l’homme

Saint Luc nous présente les quatre béatitudes et malédictions en vue de nous inviter à la vie et à l’espérance chrétiennes bien fondées sur le Christ.

Peut-être, sommes-nous restés tout seuls à adhérer à la foi chrétienne dans notre famille ou notre quartier ? Certains se moquent de nous, en nous incitant à lâcher la foi parce qu’ils ne voient pas sa pertinence pour le monde d’aujourd’hui. Peut-être trouvons-nous que nos détracteurs ne font qu’augmenter et cela devient de plus en plus difficile de vivre notre foi actuellement. Que faire ? Beaucoup de chrétiens se posent la question. Choisir Jésus et perdre sa réputation ou choisir sa réputation mondaine au risque de perdre son âme ? Autrement dit, choisir Jésus, et subir les critiques, les insultes, le mépris, la persécution sur terre ou choisir le monde et ses illusions à court terme au risque d’une souffrance perpétuelle ?

A travers cet évangile, Jésus nous prévient que celui qui le choisit doit s’attendre aux critiques, au rejet, aux insultes, à la persécution, etc. Il nous invite à choisir un chemin désagréable aux yeux du monde mais c’est le chemin qui nous mènera à une bonne fin. Il nous assure que notre souffrance aujourd’hui ne sera pas stérile car nous serons dans la joie de l’avoir choisi et notre récompense sera grande dans le ciel. « Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme ; ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ».

+ Père Amal GONSALVEZ