Édito du 13 janvier 2019

Le baptême de Jésus et notre baptême

Le baptême de Jésus par Jean-Baptiste est l’occasion d’une manifestation proprement divine.

Il ne s’agit plus des anges de la nuit de Bethléem, il ne s’agit plus de l’étoile que les mages ont suivie, il s’agit d’une manifestation de Dieu lui-même : les cieux se sont ouverts, l’Esprit est descendu sous la forme visible d’une colombe et la voix venant du Ciel dit : « Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie ».

Jésus est rempli de l’Esprit Saint par le Père pour qu’il puisse à son tour nous remplir de l’Esprit Saint. C’est de la plénitude de l’Esprit Saint de Jésus que nous avons reçu, et recevons toujours, grâce sur grâce. L’efficacité de la prière de Jésus après son baptême nous fait aussi comprendre que la prière est ce qui rend présente la grâce d’un sacrement : ce ne sont pas les cadeaux ou les photos de baptême, de mariage ou de première communion.

Entendons donc pour nous cette parole au présent : « Tu es mon fils, ma fille bien aimé(e). En toi, j’ai mis tout mon amour ». N’ayons pas peur de cet amour qui voudrait se déverser sur notre vie pour nous accompagner dans notre mission de tous les jours. Mais le Seigneur le dit aussi à ce voisin qui parfois me dérange ou que j’ignore. Alors, saurons-nous découvrir la joie profonde de nous intéresser vraiment aux autres ? C’est ainsi que nous entrerons dans la vie de la Trinité, que nous deviendrons saints. Le baptême du Seigneur ouvre à une multitude de frères et sœurs bien-aimés.

 

+ Père Vincent Guibert